Comment les plantes et les animaux des Alpes réagissent-ils au changement climatique ?1 min de lecture

L’impact des modifications du climat sur l’activité saisonnière, la migration des plantes et des animaux.

Le massif des Alpes est certainement le plus scruté au monde, constituant un véritable laboratoire à ciel ouvert des effets du changement climatique sur la biodiversité. Alors que de nombreuses études ont indépendamment démontré l’impact des modifications du climat sur l’activité saisonnière, la migration des plantes et des animaux, ses conséquences n’avaient jamais pu être analysées simultanément à l’échelle du massif montagneux. Une équipe européenne d’écologues impliquant Jonathan Lenoir, chercheur du CNRS au laboratoire Écologie et dynamique des systèmes anthropisés (CNRS/université de Picardie Jules Verne), vient de publier une synthèse qui quantifie ces changements saisonniers et les déplacements en altitude de plus de 2000 espèces de plantes, animaux et champignons vivant dans les Alpes. Cette synthèse démontre que les espèces ont réagi avec une activité saisonnière plus précoce et une montée en altitude de leur distribution, mais que la vitesse de déplacement moyenne, variable selon les espèces, se situe bien souvent en deçà de la vitesse actuelle du réchauffement climatique. Ces résultats, issus en partie de données de sciences participatives, ont été publiés en ligne le 27 avril 2021 sur le site de Biological Reviews.

Source : CNRS

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter
Le Monde des Animaux