Les chiens peuvent faire le lien entre nos émotions et les actions qui en découlent3 min de lecture

Une étude prouve désormais que les chiens savent décrypter nos émotions et anticiper nos réactions.

Des chercheurs de l’université de São Paulo, au Brésil, et de l’université de Lincoln, au Royaume-Uni, ont observé le comportement de plus de 90 chiens domestiques afin d’étudier la manière dont ils établissent un lien entre les manifestations émotionnelles humaines et les actions qui en découlent – des capacités que l’on croyait jusqu’alors réservées aux humains.
L’étude, publiée en septembre 2021, consistait à présenter aux chiens une interaction sociale entre deux personnes inconnues, qui pouvait être positive (heureuse), négative (en colère) ou neutre (ne manifestant aucune émotion particulière). Après avoir assisté à une interaction silencieuse entre les deux personnes, les chiens ont eu l’occasion de s’approcher d’une source de nourriture dont la facilité d’accès variait : soit la nourriture était disponible “gratuitement”, soit les chiens avaient besoin de l’aide des humains pour l’obtenir. Au moment de leur choix, seules des expressions neutres étaient affichées, de sorte que les chiens devaient utiliser leur connaissance de la signification des expressions émotionnelles précédentes des humains pour décider de la voie à suivre.
La Dre Natalia Albuquerque, auteure principale de l’étude et spécialiste du comportement et de la cognition animale à l’université de São Paulo, explique : « Nous avons constaté que les chiens optent généralement pour la solution la plus appropriée. Nous avons constaté que les chiens choisissaient généralement l’humain qui avait montré une expression positive et évitaient celui qui avait montré une expression négative. En outre, les informations émotionnelles disponibles étaient plus importantes lorsque les chiens ne pouvaient pas atteindre la nourriture par eux-mêmes et devaient se faire aider par les humains, ce qui signifie qu’ils prenaient en considération les émotions affichées par chaque personne. Cela suggère que les chiens peuvent acquérir des informations à partir d’expressions émotionnelles, déduire une certaine forme d’état émotionnel et l’utiliser pour prendre des décisions. Il s’agit d’un processus complexe, car ils doivent déduire les états émotionnels des personnes à partir de représentations qu’ils ont générées et stockées dans leur mémoire, et les utiliser dans un nouveau contexte. »
Anna Wilkinson, coauteure et professeure de cognition animale à l’université de Lincoln, poursuit : « Les humains observent souvent les expressions émotionnelles des autres et utilisent ces informations pour guider leur propre ligne de conduite. Les résultats de cette étude montrent que les chiens peuvent acquérir des informations pertinentes à partir de manifestations émotionnelles, les associer à des informations sur les expressions émotionnelles et les conséquences, et les utiliser pour prédire le comportement potentiel des autres afin d’éclairer leur propre prise de décision. »
Briseida Resende, coauteure et professeure de psychologie expérimentale à l’université de São Paulo, conclut : « De futures études prenant en compte le sexe, la race, l’âge et la durée de vie des chiens avec leurs propriétaires, ainsi que l’évaluation d’autres espèces, pourront s’appuyer sur ces résultats et permettront de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents de la reconnaissance et de l’inférence des émotions chez les animaux. »

Source : Université de Lincoln