Les selfies mettent en danger les orangs-outans1 min de lecture

Approcher de trop près les orangs-outans pour faire des selfies c'est prendre le risque de les exposer à des maladies humaines.

En examinant des photos postées sur Instagram par des touristes qui se sont rendus en Indonésie, notamment dans le parc national de Gunung Leuser, une équipe de chercheurs comprenant des membres de l’université d’Oxford Brookes en sont arrivés à la conclusion que leur conduite inappropriée menace la survie des orangs-outans, déjà en danger critique d’extinction, en transmettant des virus humains comme le Covid-19. En effet, les visiteurs ne respectent pas les 10 m de distance entre eux et les animaux, s’approchent d’eux pour prendre des selfies, les câlinent et leur donnent à manger.

L’auteur principal de l’étude, parue dans Folia Primatologica en décembre dernier, Andrea Molyneaux, biologiste de la conservation basée dans le nord de Sumatra explique : « Le risque de transmission de zoonoses entre les visiteurs et les orangs-outans est extrêmement préoccupant. Il existe des règles dans les parcs nationaux qui informent les visiteurs des risques, mais nos résultats indiquent que les touristes ne semblent pas en être conscients. Nous avons désespérément besoin de promouvoir la sensibilisation à ces règles afin que les visiteurs sachent qu’ils ne doivent pas s’approcher des orangs-outans. »

Emma Hankinson, écologiste et doctorante à l’université d’Oxford Brookes, poursuit : « J’ai beaucoup travaillé à Sumatra et j’ai été témoin de ces comportements. Il existe un potentiel important de transmission de maladies entre les visiteurs et les orangs-outans. »

« Le monde s’ouvre de plus en plus et il en va de même pour le tourisme, explique quant à elle Ashley Leiman, directrice et administratrice de l’Orangutan Foundation. Les visiteurs doivent changer de comportement de toute urgence s’ils veulent continuer à observer les orangs-outans. »