Mennecy (Île-de-France), une ville amie des animaux !1 min de lecture

Depuis le début de la semaine, de nouveaux panneaux incitant les automobilistes à ralentir à l'approche de zones à risque pour les animaux sont installés ou en cours d'installation. Chevaux, hérissons et bien sûr chats, ornent ainsi une quarantaine de panneaux à Mennecy. Fidèle à ses engagements de "Ville Amie des Animaux", label décerné par la région Ile-de- France, dont Mennecy a obtenu 3 Pattes et les Félicitations du Jury pour la deuxième année consécutive, la Municipalité a souhaité s'investir encore plus pour la cause animale.

Ces panneaux ont été financés par l’association « Aux Mennechats », particulièrement active sur la ville. Elle a bénéficié d’une subvention de la Région Île-de-France de 10 000 €, dans le cadre du budget participatif, pour la fabrication et la pose de ce nouveau mobilier urbain. Son Président, Lionel Garnier, ainsi que ses 5 bénévoles, ont œuvré depuis plusieurs mois, avec le soutien des services de la commune de Mennecy et de Jean-Philippe Dugoin-Clément, Maire de Mennecy et vice-Président de la Région Île-de-France pour concrétiser ce projet. Depuis 2014, ce sont 416 chats que l’association a soignés, fait stériliser et adopter sur Mennecy.

Malheureusement, malgré toutes les actions entreprises par l’association et la municipalité, plusieurs décès d’animaux dus à des conducteurs trop pressés restent à déplorer. Pour rappeler aux automobilistes que nos amis les bêtes reprennent leur droit en ville, de jour comme de nuit, la municipalité a encouragé l’association à poser ces différents panneaux. Si les différents lieux d’implantations ont été choisis en fonction des zones d’accidentogénéité constatés par l’association, d’autres panneaux ont été posés à proximité de lieux symboliques comme les vétérinaires de la ville ou bien le centre équestre.

Des panneaux « ralentir chevaux » ont donc été déployés autour du centre où sont abrités les chevaux de la police municipale. Enfin des panneaux « ralentir hérissons » sont aussi déployés autour des bois et des espaces verts de la commune. Au-delà de cet animal aussi sympathique que menacé de disparition, il s’agit d’inciter les conducteurs à lever le pied pour tous les animaux qui traverseraient nos routes.