La longue gestation du requin-lézard1 min de lecture

Si la gestation de certains petits rongeurs dure seulement deux semaines, elle atteint trois ans et demi chez l’étrange requin-lézard !

Le requin-lézard, aussi appelé requin à tunique ou requin à collerettes, est le titulaire du record de la plus longue gestation chez les vertébrés, à savoir 42 mois ! Il vit généralement dans les grandes profondeurs des océans Atlantique et Pacifique, jusqu’à -1570 m, et n’est par conséquent que rarement observé. Si l’on ignore encore beaucoup de choses à son sujet, on sait qu’il peut atteindre 2 m de longueur et présente un corps filiforme de couleur brun foncé, ressemblant à une anguille. Il possède de grandes mâchoires extrêmement extensibles qui lui permettent d’avaler de gros céphalopodes, des poissons et d’autres petits requins.

Comme la raie manta ou le requin-renard, cette espèce est ovovivipare, c’est-à-dire que les embryons sortent de leurs œufs à l’intérieur de l’utérus de leur mère, et sont menés à terme en consommant le vitellus produit par celle-ci. Si peu de gestations ont pu être étudiées, on sait que les portées de requin-lézard comptent 2 à 15 petits. Quand les embryons atteignent 6 à 8 cm de longueur, les capsules qui les renferment sont expulsées par la femelle ; les petits, qui n’ont pas fini leur développement, présentent déjà des branchies parfaitement fonctionnelles. Ils ne grandissent que de 1,4 cm par mois, le froid intense des profondeurs ralentissant les processus métaboliques, et mesurent en moyenne 50 cm à la naissance ; leur croissance lente explique cette incroyable gestation de trois ans et demi. Les petits viennent au monde en étant capables de se débrouiller seuls, et partent vivre leur vie immédiatement.

 

Par Camille Oger

Visuel © Citron / CC BY-SA 3.0 / Wikimedia Commons

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter
Le Monde des Animaux