Un chien recruté à l’hôpital !4 min de lecture

Pour la première fois en France, un chien de médiation s’installe à temps plein dans les services de soins de l’Institut Curie.

L’Institut Curie met en place un projet innovant de médiation canine pour accompagner les soignants et les patients traités à l’Institut Curie. C’est la première fois en France qu’un hôpital recrute un chien, à temps plein, dans une unité de soins. Patients et personnels soignants pourront bénéficier de sa présence apaisante. Un bien-être qui sera évalué à travers une étude baptisée M-KDOG.

Quatre pattes, une truffe humide, des oreilles tombantes… et un harnais de travail indiquant qu’il est en mission : la nouvelle recrue a un profil atypique. Snoopy, un setter anglais adopté à la SPA, est âgé d’environ 2 ans et a commencé son adaptation à l’Institut Curie en décembre dernier.

Dans le cadre d’une étude sur le bien-être du personnel soignant et des patients, Snoopy a plusieurs missions : détendre les patients en salle d’attente comme en consultation, en particulier ceux qui ont du mal à communiquer. Il pourra également rendre visite à un malade une demi-heure avant un soin très anxiogène par exemple. Parmi les compétences que Snoopy apprend : s’allonger devant un patient ou mettre ses pattes sur le lit. En salle de pause, sa présence devrait permettre d’alléger la charge émotionnelle du personnel soignant et leur apporter une respiration apaisante dans leur quotidien.

« Nous sommes confiants dans les précieux bénéfices qu’un chien de médiation peut apporter aux patients lorsqu’ils ne souhaitent pas communiquer, qu’ils sont anxieux, et notamment auprès des enfants et des adolescents. Pour nos équipes soignantes, c’est un des leviers pour alléger le poids des journées et la charge émotionnelle. Nous espérons que les résultats de cette étude innovante menée à l’Institut Curie seront positifs et bénéfiques pour les patients et les soignants afin d’inciter d’autres structures à s’engager dans cette voie », indique le Pr Steven Le Gouill, Directeur de l’Ensemble Hospitalier.

 

Une étude pour évaluer le bénéfice de la présence de Snoopy

L’adoption Snoopy s’inscrit dans le cadre d’une étude baptisée M-KDOG chargée d’évaluer le bénéfice de la présence d’un chien de médiation dans le cadre hospitalier. Cette étude sera réalisée auprès de 3 équipes de l’Institut Curie : l’équipe de l’hôpital de jour en oncologie médicale, l’équipe des soins de support et l’équipe d’hospitalisation en oncologie médicale. Elle va permettre d’analyser le sentiment de bien-être au travail immédiat des soignants en contact avec le chien et d’évaluer les effets de la présence de Snoopy sur la communication, le stress et l’anxiété des patients et de leur famille, perçue par les soignants.

Ces expérimentations s’appuient sur différents constats et publications scientifiques sur le rôle des chiens de médiation pour favoriser les liens sociaux et stimuler sur les plans cognitif, émotionnel, social, sensoriel, psychomoteur… Au-delà d’une présence apaisante, l’arrivée d’un chien de médiation dans une unité de soin peut être considérée comme une approche non-médicamenteuse, en complément des soins traditionnels.

« Snoopy s’est vite adapté à son nouvel environnement et est devenu incontournable auprès des professionnels de santé et des patients. Sa présence vise à apporter un peu de douceur dans les moments difficiles et incertains de la maladie, ou lors des temps d’attentes (consultation, examens, hospitalisation). Dans le parcours d’un malade à l’hôpital, réduire le stress et l’anxiété́ est essentiel et bénéfique pour sa prise en charge » explique Isabelle Fromantin, infirmière, docteure en sciences, responsable de l’Unité Recherche Plaies et cicatrisation.

 

Une expérimentation dans le respect de l’animal et des règles sanitaires

L’équipe en charge de Snoopy s’assurera du bien-être et de la bonne santé de l’animal. Par ailleurs, pour des questions élémentaires d’hygiène et de sécurité, le chien ne sera jamais conduit dans des salles de soins, salles de préparation ou espaces accueillant des patients septiques ou en aplasie.

 

Snoopy, une nouvelle recrue à l’Institut Curie

Adopté à la SPA en décembre dernier, Snoopy est un setter anglais de 2 ans. Il est accompagné au quotidien par les membres de l’unité Recherche Plaies et cicatrisation, avec sa référente, Marguerite Nicodème, infirmière en pratique avancée à l’Institut Curie.

Son intégration est également suivie par trois spécialistes :

  • Pr Caroline Gilbert : Vétérinaire-éthologue à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort
  • Cynthia Engels : Ergothérapeute, Maitre de conférence, Université Paris Est Créteil
  • Aurélie Nuzillard : Educatrice canine